Entrez dans un univers unique !
 
AccueilFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexionPartenaires RpgTigre de Magie

Partagez | 
 

 Rencontre au crépuscule..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rencontre au crépuscule..   Dim 15 Fév - 22:21

Thaêzïm et Shaforthloon se dirigeait vers la Fontaine de la Place Publique. La journée avait été fatiguante, aussi nos deux compères avaient la gorge sèche. Le soleil avait tapé fort, cette après-midi, et Thaêzïm fut soulagée en le voyant lentement décliner vers le bas. Il commençait maintenant à se coucher, embrasant la Cité de tous ses feux. La fillette était à califourchon sur le dos de son tigre. Elle le montait dignement, comme un Prince chevauchait un cheval de haute lignée. Elle se tenait dignement, droite comme un piquet, le visage impassible, lne laissant passer aucune expression. Depuis l'aube, elle et Loon n'avaient fait que traquer le gibier. Thaêzïm et Loon s'étaient tapis dans la végétation, dissimulés par un buisson, attendant patiemment qu'une proie passe à leur portée. Ils s'étaient installés près de la rivière de la forêt, dos contre le vent, afin d'éviter que leur odeur ne se disperse dans l'air et que le gibier ne sentent leur présence. Finalement, une biche fit son apparition. Elle se dirigea vers l'eau claire et clapotante afin de s'abreuver. Shaforthloon était prêt à bondir hors des fourrés afin de plonger sur l'animal sans défense. Lorsu'apparut un petit faon, qui vint se lover contre les pattes de sa mère. Loon balançait son arrière-train de gauche à droite, puis bondit. "Noooooon !" hurla Thaêzïm. Elle ne voulait pas que ce faon perde sa mère. Elle savait ce que cela faisait d'être orphelin. Surtout que le pauvre animal était sans défense. Elle, elle avait Shaforthloon à ses côtés.
Ce dernier avait déjà surgit des fourrés lorsqu'il entendit le cri de sa maîtresse. Il s'immobilisa soudain, se tournant vers la fillette. Labiche et le faon eurent le temps de fuir, au grand soulagment de Thaêzïm, qui poussa un long soupir. Shaforthloon lança un regard noir à son éleveuse, qui lui répondit d'un ton réprobateur :

- Je sais, Loon. Nous aurions pu gagner des Wallas et mange, par la même occasion. Mais pense un peu à autre chose que ton estomac. Ce pauvre faon allait devenir orphelin si je ne t'aurais pas ordonné d'arrêter, figure-toi !

Sur ce, le félin émit un peti grognement, en montrant les crocs mais nullement méchant. La fillette le caressa doucement, ses doigts s'enfonçant agréablement dans la parure de son compagnon magique. Le duo alla se recacher dans le buisson. Au fur et à mesure, il amassèrent trois lapins et un chevreuil. Ils se rendirent ensuite au Marché, et vendirent à bon prix leur gibier.
Et maintenant, ils se rendaient à la Fontaine, car mourraient de soif. Thaêzïm ne pouvait même plus bouger la langue tellement cette dernière était sèche. Il est vrai qu'ils auraient très bien pu s'abreuver à la rivière, mais les eaux de celles-ci n'éaient pas toujours très saines, et Thaêzïm ne voulait pas prendre le risque de tomber malade. Finalement, elle apperçut au loin une architecture de pierre blanche, haute de deux mètres environs, d'où jaillissait un mince mais infatiguable flet argenté. La Fontaine ! Shaforthloon se mit à galoper, sans que sa maîtresse n'ait à le lui ordonner. Elle atteignit enfin la source d'eau, qui brillait comme un diamant, illuminée par le soleil couchant. Il y avait une autre personne, accompagnée d'un tigre noir, mais Thaêzïm n'y prêta aucune attention et sa tête disparut dans l'eau de la Fontaine. Avec ses mains, elle prenait des quantités et des quantités du précieux liquide translucide et les avalaient rapidement. Shaforthloon, lui, lapait la surface de l'eau comme un chaton lape son écuelle de lait. Quand ils eurent bu tout leur soûl, ils allèrent s'assoir sur un des bancs encerclants la Fontaine. Et c'est là que Thaêzïm fit attention à la personne qui avait assisté à la scène, mais plus particulièrement à son tigre. Il était noir. Cela n'avait pas beaucoup surpris la fillette, car elle savait qu'il existait des tigres aux couleur inversées. Shaforthloon alla rejoindre Thaêzïm, qui lui caressa le cou presque machinalement, les yeux rivés sur l'étrange félin. Ce dernier avait deux queues, des pattes légèrement palmées, une aile de dragon, l'autre de fée et une drôle de symbole frontal... Une sorte de flocon de neige. Thaêzïm observa alors sa propriètaire, qui la dévisageait avec un mépris et une curiosité grandissants. Thaêzïm retint son souffle, tandis que le poil de Shaforthloon se hérissait.
Revenir en haut Aller en bas
Ya'o
Graphiste
Graphiste
avatar

Nombre de messages : 1684
Pays : Canada
Date d'inscription : 01/03/2008

Feuille de personnage
~ Parchemin ~:
Puissance:
275/350  (275/350)
Niveau du tigre:
40/50  (40/50)

MessageSujet: Re: Rencontre au crépuscule..   Lun 16 Fév - 4:44

«Disparu à jamais»

Ya'o avait gardé les yeux fixé au sol, son tigre à ses côté. Décidément, la disparition de Saya l'avait frappé de plein fouet, sans aucun préavis. Quant à ce Tokann, ça ne l'avait point ébranlé; il ne méritait que cela. S'était son tigre qui l'inquiétait. D'ailleurs, elle pensait l'avoir vue, entre les arbres, totalement désorienté, et agressif. Elle n'avait pas osé approché. Sur ce, elle sortit un bouquin de sa poche avant, ainsi qu'une plume à encre bleuté, habitude tout à fait nordique. Ya'o avait, depuis peu, commencé l'écriture de sa vie, sous la forme d'un récit d'aventure. Elle s'assit près de la fontaine, le dos accoté à l'immeuble Public. Njörd s'approcha d'elle, tout sourire. Depuis son combat pour l'obtention de l'Okin cependant, il avait changé très légèrement de comportement. Il était plus tenté d'attaquer pour son simple plaisir. Il avait goûté au doux plaisir de l'adrénaline qui vous berce et vous porte tout le long d'un combat, et y était resté accroché. Il regardais Ya'o d'un autre oeil -Plus comme une maîtresse, mais comme une alliée. La Nordique était faible sans le Tigre, et cela il l'avait remarqué. Mais lui aussi n'était pas plus fort qu'un oisillons sans la nordique, qui lui servait d'entraîneur, de mentor: sans les limites qu'elle lui imposait, il aurait vite sombré à la folie, comme Oliatram. Trop de Liberté tue la liberté, n'est-ce pas?

«Début de l'Été de l'An 359.

Ces mots résonnent en mon âme comme la voix d'Njörd à mes oreilles; grinçant, agaçants, et pourtant ils me restent en tête même après avoir été en contact avec eux. ''Disparu. Disparu.'' Si je continue ainsi je vais devenir folle!
Dans ma poche je sens le plis d'un papier écrit à la main par un être très spécial. Probablement le plus important de toute ma vie, de la vie de tout les gens. Rant'Zhar en personne qui a prit le temps de m'écrire cette lettre illisible...Quelle écriture malpropre pour un Souverain de sa grandeur! On croirait lire un enfant. Quoique le Roi n'en est pas très loin.

''Duchesse Nordique, vous êtes conviée, ou plutôt devrais-je dire obligée, d'emmener vos fesses Sombres en Terres Inassouvies...L'humaine que vous êtes devrais craindre la mort et venir en temps et lieux, car je suis loin d'aimer vos manigances.''

S'avais été tout. Bien sur la lettre m'avait ébranlé au plus au point, et surtout, avait titillé mon égo. Ce Roi, au dessus de tout, se permettait d'insulter mes origines, et bien qu'elles soient aussi impurs qu'humaines, je ne pouvait le tolérer. J'allais emmener mon digne derrière en terres Sombres et aller voir se qu'il me veut. Et puis du coup, tiens, si il veut me faire chier, on pourra parler de ses problèmes de descendance! Je suis maintenant certaine qu'il connaît l'armée de Bifröst, et cela me fait peur. J'en ai des convulsions.»


Elle avait dut s'arrêtait là. En effet, Njörd avait attiré son attention. «Pssst!» Il pointa des yeux les deux intrus. Intrus car ils avaient pénétré leur bulle visuelles -ils les observaient depuis tout à l'heure. Ya'o leva un sourcils, puis l'autre. La bouche mis ouverte, elle ne savais que faire. Son tigre la regarda. Son langage corporel sous-développé ne lui permettait pas de lui transmette ses pensées sans lui parler directement. Ya'o se leva brusquement, avança. La fillette et son tigre la dérangeait.

-On en fait quoi?

-On élimine.

Ya'o sourit. Se n'était pas dans ses habitudes d'y aller si radicalement, mais les circonstances étaient différentes. Elle voulait entraîner Njörd, en faire un être surpuissant, encore plus que ne l'était Makejidamashi. Elle rêvait à la grandeur que prendrait encore le tigre noir. Celui-ci a 3 ans, et il n'a pas encore atteint maturité; c'est tout à fait anormal car habituellement un tigre serait un adulte à cet âge. Pourtant, Njörd est encore dans un stade plutôt pré-adolescent. Et pour un ado, il est très gros et touffu, alors il ne reste qu'à imaginer la grandeur qu'il aura lorsqu'il atteindra l'âge adulte...Dans quelques mois peut-être, il sera adulte. Et puissant. Elle pourra monter son dos, comme elle le faisait autrefois avec Makeji. Njörd sera sa machine de guerre...
Mais pour atteindre de si grands buts, elle devait évidemment conditionner le tigre d'Akkavar. Elle lui fit un signe, et pris son harpon dans ses mains. Ya'o tendis le manche à Njörd, qui le tint entre ses dents. Ses queues fouettaient le sol, levant la poussière. Ses ailes battaient inutilement l'air. L'arme à la gueule, il s'avança en courant, perçant l'air comme une flèche. Il était rapide comme l'encre qui coule de la plume, rapide comme la plume d'une flèche.
Sa cible: les deux intrus.

Njörd pointa le bout du harpon vers le Tigre. S'était lui qu'il attaquera en premier. Il sauta, visant bien le félin ennemi. L'avait-il touché?

_________________


140 Wallas en poche
Objets : Harpon - Poison Rare - Antidote Puissant
Fiche de Ya'o de l'Asgardreid et d'Njörd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre au crépuscule..   Lun 16 Fév - 20:28

Thaêzïm plissa les yeux lorsqu'elle vit le tigre noir et déformé fondre vers Shaforthloon. Mais ce dernier, plus dangereux qu'il ne le praissait, se tenait déjà sur ses gardes, le poil hérissé, la bave aux lèvres. La fillette jeta un regard noir vers la femme qui avait envoyé son abominable tigre vers le sien, puis cria à l'adresse de Shaforthloon :

- Va-y Loon, montre-lui de quoi tu es capable !

Puis Thaêzïm saisit son poignard, et fondit sur la femme en poussant un cri sauvage. Visiblement, l'autre éleveuse fut surprise de cette réaction de la aprt d'une petit fille de 12 ans. Thaêzïm, à la vitesse de la lumière, plongea la lame de son arme au milieu des fourrures de la femme. Thaêzïm ne sut pas si elle avait atteinte son adversaire.

Shaforthloon s'était rué sur le tigre noir avant que ce dernier ne le fasse, réussissant à le déstabiliser. Il tituba mais se reprit en main immédiatement. Mais cela avait tout de même suffit à Loon pour lui assener un coup de griffe magistral sur le front. Les yeux bleus du tigre déformé lançaient des éclairs. Loon feula et cracha devant son adversaire, tout en décrivant des cercles autour de celui-ci. En language de tigre, Shaforthloon essaya de communiquer avec lui :

- Ma maîtresse n'est qu'une fillette, et tu en profite lâchement. Honte à toi ! Honte à toi !

Puis Loon plongea sur le tigre noir, sa fourrure brune voltigeant derrièere lui. Il tenta de retourner son adversaire afin de lui labourer le ventre de ses griffes acérées, mais l'autre tigre était plus résistant que Shaforthloon le croyait.

Tandis que son tigre combattait celui de la femme, Thaêzïm magniait son poignard à merveille. Mais elle n'aurait pas longtemps le dessus, face au harpon de la dame apparement Nordique. Finalement, la fillette alla se rassoir tranquillement sur son banc, en rappelant Shaforthloon, rangeant son poignard dans sa ceinture, sa chevelure de miel voltigeant derrière. Lorsqu'elle fut confortablement installée, elle lança à la femme Nordique :

- Dis-donc, t'es forte, toi. Comment t'appelles-tu ? Et puis ton tigre est bizarre, il fait presque pitié. On dirait une peluche fantaisiste, il n'a pas l'air très doué au combat. Shaforthloon n'a aucune égratignure...

Ce qui n'étais pas totalement vrai, car Loon avait plusieurs coupires et marques de griffures, rouge et luisantes. Mais son adversaire portait également quelques traces du combat.

- Et tu ferais mieux d'éduquer ton tigre, il est bien trop sauvage. Que fais-tu là, à écrire dans ton stupide cahier, alors que tu devrais vivre parmi la neige ? Je dit ça parce que tu as l'air Nordique. Je me trompe ?

Thaêzïm faisait tout pour provoquer la jeune femme lui faisant face. Elle aimait embêter les gens, les énerver. Et là, c'était la situation parfaite.

Les yeux de Shaforthloon brillaient d'amusement et de mépris. Ce tigre n'étaient pas comme les autres. Il avait quelque chose ... d'humain.
Revenir en haut Aller en bas
Ya'o
Graphiste
Graphiste
avatar

Nombre de messages : 1684
Pays : Canada
Date d'inscription : 01/03/2008

Feuille de personnage
~ Parchemin ~:
Puissance:
275/350  (275/350)
Niveau du tigre:
40/50  (40/50)

MessageSujet: Re: Rencontre au crépuscule..   Ven 20 Fév - 1:19

[Hors RPG: juste pour clarifier un détail que j'ai mal expliqué: Ya'o ne se sert pas de son harpon; c'est Njörd qui attaque avec. Elle lui a tendu le manche pour qu'il le prennent entre les dents et attaque Loon avec. Ya'o est donc complètement vulnérable..Je te conseil d'en profiter Wink ]

''Honte à toi ! Honte à toi !''

Njörd attaquait aveuglément, sans trop réfléchir. Au fond, il ne savait pas vraiment si tout cela était bien ou mal -Si Ya'o disait de le faire, ça devait être bon, non?
Le harpon dans la gueule, le tigre noir se défendait bien. Mais l'autre tigre, plus félin et surtout plus instinctif, pourrait très bien gagner.

Ya'o n'avait pas vu la jeune fille fondre sur elle. Elle fut aussitôt surprise lorsque la sensation froide et grinçante de la lame transperça sa chaire. Les yeux de la jeune nordique s'ouvrit grands. Elle était faible, inutile, sans son tigre comme protection - Elle n'était qu'une humaine sans mérites, avec le sarcasme comme seule arme. Elle posa rapidement la main sur sa blessure, foudroyant l'ennemie du regard. Comme une si jeune chose pouvait se montrer si féroce? Ya'o lança un regard vers Njörd. «Niflheim!» Elle l'avait crié, son nom. Ô, pas le petit surnom très mignon qu'elle lui avait accordé, mais bien son nom de naissance, de baptême presque. Nifhleim le démon, Nifhleim du royaume des morts. Pour les êtres du froids tel Ya'o, un tel mot représentait la damnation éternelle. Njörd semblait désorienté, tentant d'écouter la voix de sa maitresse et de se protéger face aux attaques du tigre. La fillette s'adressait à Ya'o. La nordique ne supportait pas un tel irrespect face à elle.

-Dis-donc, t'es forte, toi. Comment t'appelles-tu ? Et puis ton tigre est bizarre, il fait presque pitié. On dirait une peluche fantaisiste, il n'a pas l'air très doué au combat. Shaforthloon n'a aucune égratignure...Et tu ferais mieux d'éduquer ton tigre, il est bien trop sauvage. Que fais-tu là, à écrire dans ton stupide cahier, alors que tu devrais vivre parmi la neige ? Je dit ça parce que tu as l'air Nordique. Je me trompe ?
-Ya'o...Ya'o de l'Asgardreid, Duchesse Nordique et surtout, Chef de la montante armée de Bifröst!

Son ton avait été agressif, coupant comme la lame. Quant aux questions rapportant d'Njörd, elle les avait ignoré. Elle ne pouvait simplement pas prendre le risque d'en dévoiler trop, ne sachant si l'inconnue était pour le compte des elfes de cendres ou celui des humains. Ya'o restait sur ses gardes. Malgré cela, elle s'était ouvertement présentée, et c'était loin d'être une erreur. Sa tête n'était pas mise à prix -enfin..pas pour le moment- et elle ne représentait pas de menace significative.
Njörd, d'un mouvement de patte, se retira du combat et alla rejoindre Ya'o. Il grognait incessamment. Peut-être à cause de sa chaire à vif, mais s'était ce genre de plainte, un peu comme de la honte. Honte de devoir se retirer si rapidement, qui sais?

Nifhleim. Si innocent que se simple mot pouvait sembler, il avait là déclencher, ou plutôt ouvert la porte au démon.

_________________


140 Wallas en poche
Objets : Harpon - Poison Rare - Antidote Puissant
Fiche de Ya'o de l'Asgardreid et d'Njörd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre au crépuscule..   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre au crépuscule..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le bosquet du crépuscule... - Terminé
» La beauté d'un Crépuscule en attire plus d'un... | PV Hivernou ? |
» Amitié, ô amitié, où te caches-tu ? [PV Crépuscule d'Orage]
» Sombre Crépuscule qui enivre mes Songes d'une douloureuse tristesse |P.V ma Crêp|
» Une compagne pour Ombre du Crépuscule

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tigre de Magie :: Donnez vie à votre tigre ! [Partie Rp] :: Cité Principale ¤ Humains ¤ :: Place publique-
Sauter vers: